Le chronotachygraphe

  • Question du 04 juillet 2007
  • Madame la Directrice,

    Vous avez eu l'extrême obligeance de répondre il y a quelques jours de façon approfondie à ma curiosité de particulier sur les perspectives de la radio terrestre numérqie en France.

    J'ose donc aujourd'hui encore abuser de votre gentillesse pour vous interroger sur une incompréhension entre deux messages concernant le marché du chronotachygraphe

    il y a un an dans une interview encore en ligne sur le site internet "Boursier.com" vous indiquiez ..."Il n'y a que deux acteurs sur ce créneau, Siemens et Actielec. Lemarché européen représente 450.000 poids lourds par an et, d'ici 3 à 4 ans, nous comptons prendre 30% de parts de marché sur ce chronotachygraphe. Cela représente pour nous un volume de chiffre d'affaires de 30 Millions d'Euros. La barrière à l'entrée est très forte sur ce produit, ce qui nous protège de l'arrivée d'autres fabricants..."

    J'en ai donc déduit qu'on devrait arriver à un objectif annuel de 150.000 appareils/an.

    Or dans les documents de la dernière AG je lis que l'objectif annuel 2007 est de 40 000 chronotachygraphes.

    Je ne comprends pas comment - sur un marché de 450 000 PL/an en Europe - votre part de marché peut croitre dans de telles proportions: en effet tous les véhicules neufs doivent désormais être appareillés par l'un des 3 fabricants (je crois comprendre que Stoneridge commercialise du VDO Siemens sous sa marque vu l'apparence des modèles?) et je pense que le remplacement des appareils analogiques anciens ne représente que peu (et d'ailleurs tarif Actia peu concurrentiel?)
    cf http://www.critt-tl.fr/chrono/html/appareils.html

    Donc pour passer de 40 000 à 150 000 sur un marché stable cela veut dire que vous prendriez une part très croissante en 3-4 ans d'un "gâteau" d'une taille qui ne change pas? Je suis loin d'être un professionnel et donc quelque chose m'échappe forcément....

    Merci en tout cas si vous avez le temps de m'apporter quelques éléments de réponse

    ... et avec toute mon "affectio societatis" de petit actionnaire privé

  • Réponse de la direction du 05 juillet 2007
  • Monsieur,

    Nous vous remercions pour votre question, qui va nous permettre de faire un point sur le produit "chronotachygraphe", dossier aux multiples rebondissements qui a entrainé bien des interprétations par le marché.

    Tout d'abord en ce qui concerne le produit, nous parlons de "chronotachygraphe" ou "tachygraphe", pour l'outil réalisé dans le cadre de la réglementation européenne, c'est-à-dire l'outil numérique crypté permettant le contrôle du temps de conduite des conducteurs. Il existe des versions non cryptées, s'adressant à d'autres marchés, comme le Brésil, sur lesquels nous sommes également positionnés.

    A ce jour, trois industriels ont obtenu l'homologation européenne pour leur produit crypté, à savoir SIEMENS VDO, STONERIDGE et ACTIA notre filiale; SIEMENS et ACTIA offrant le produit complet (boitier + capteur). La technologie du cryptage, la durée de développement et donc les coûts de R&D, les contraintes de certification constituent de très fortes barrières à l'entrée.

    Le marché du poids lourds en Europe est actuellement évalué à 450.000 PL neufs vendus par an, auquel il faudrait ajouter pour être précis le marché des bus et cars que nous pouvons évaluer à environ 20.000 par an. Il s'agit là du marché de la 1° monte et les exigences de la Communauté Européenne doivent être étendues aux pays voisins faisant circuler des véhicules sur notre territoire d'ici à 2 ans. Nous n'avons pas tenu compte de cette extension possible dans nos prévisions. Nous n'avons pas tenu compte également d'une progression possible des ventes dans ce domaine.

    Nous avons donc pour objectif d'ici à 2010 de réaliser 30% du marché, soit environ 135.000 produits et un CA de 30M€. Il est exact que le prévisionnel de 2007 table sur 40.000 produits, ce qui représente environ 8% du marché et correspond également à l'entrée progressive chez certains constructeurs de PL qui nous autorisent à monter en puissance en fonction de palier (volume/qualité). Nous sommes un nouvel entrant sur ce marché et qui plus est une PME, donc nous devons faire nos preuves!
    L'objectif de 30M€ prend en compte également le marché de la 2° monte, sur lequel nous sommes restés plus prudents, car commercialement plus difficile et avec une réglementation très complexe (le remplacement par un appareil numérique crypté n'est pas systématiquement obligatoire). Nous bénéficions aussi des produits dérivés: DBox (boitier de déchargement de données) et Tachoteach (formation), qui ont permis d'atteindre en 2006 un CA de plus de 6M€ avec seulement 7.500 chronotachygraphes vendus.

    L'objectif pour nous est d'atteindre les 30M€ d'activités. Si en 2010 cela ne représente que 25% du marché global, alors nous aurons encore des marges de progression possibles.

    Enfin, concernant le site internet auquel vous faites référence, il n'est malheureusement pas du tout à jour et bien loin de la réalité du marché en ce qui concerne les tarifs. Ce document est de 2005, date à laquelle les tachygraphes numériques n'étaient pas encore commercialisés. ACTIA n'a pas de responsabilité sur les données mentionnées par ce site et nous allons leur indiquer que des éléments nous concernant y sont erronés, en espérant qu'ils soient modifiés.

    Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, ...

    Catherine MALLET
    Directrice Financière