Chine

  • Question du 27 juillet 2008
  • La presse se fait l'écho en cette fin juillet 2008 et à la veille de l'ouverture des Jeux olympiques, des difficultés rencontrées pour "faire avancer" les dossiers des entreprises françaises en CHINE.

    En janvier dernier ( dans une "brève" publiée sur votre site ) vous faisiez état du développement de "ACTIA China" avec son partenaire local YUTONG.

    Aujourd'hui dans le cadre de la "mondialisation" d'ACTIELEC pouvez-vous nous indiquer l'importance du marché chinois et si les difficultés évoquées plus haut sont ressenties à votre niveau.

  • Réponse de la direction du 30 juillet 2008
  • La Chine représente pour le Groupe ACTIELEC Technologies, un pays où les enjeux sont considérables.

    Nous y avons créé une filiale, en 2003, pour bénéficier des meilleurs coûts d'acquisition pour une part toujours croissante de nos composants électroniques, audio, vidéo, connecteurs, ...) dans des conditions de qualité maîtrisées.
    Plusieurs de nos principaux clients, constructeurs automobiles, nous ont également demandé d'assurer des prestations de produits/services (diagnostic) dans leurs implantations locales.
    Rapidement nous avons tiré parti de ces axes pour développer une activité l'intégration de produits simples, ainsi que plus récemment de conception de sous-ensembles. Nous avons toujours été et restons très attentifs aux risques "d'évasion technologique".
    Puis nous avons entrepris en 2006-2007 d'acquérir sur le marché chinois des produits complets notamment dans le domaine des équipements de garage, après les avoir adaptés aux exigences normatives européennes.
    Enfin, des actions commerciales ciblées nous ont permis d'enregistrer nos premiers succès de fournitures de systèmes embarqués, en début d'année, auprès de constructeurs de bus notamment.

    Les tensions actuelles avec le géant asiatique sont réelles et créent un climat qui ne facilite pas les affaires. Notre directeur général, d'origine chinoise, nous l'a clairement exprimé lors de ses dernières
    visites.

    Un de nos avantages est de disposer d'une structure établie depuis maintenant plus de 5 ans.

    En matière de prospection, les discussions restent toujours longues mais nos avantages technologiques bien réels. Aussi, notre filiale poursuit son développement conformément à son plan de route. Il faut tout de même rappeler qu'elle ne représente encore qu'une faible part de l'activité globale du Groupe (1,25%), bien qu'elle soit en forte croissance.

    Nous considérons que cette implantation est stratégique, que notre positionnement doit toujours tenir compte du contexte spécifique chinois, mais que nous y avons des potentialités très sérieuses. Le marché chinois par sa complexité, ses règles, son dynamisme exige une très grande attention.

    Catherine MALLET
    Directrice Financière