• Bandeau Investisseurs

Chiffre d'affaires du 2ème trimestre 2020

août 2020 Actualités investisseurs

Chiffre d'affaires du 2ème trimestre 2020

Dans le contexte de crise liée à la situation sanitaire mondiale, le chiffre d’affaires du 2ème trimestre 2020 est de 84,9 M€, en baisse de 34,6 %. Sur le 1er semestre 2020, le chiffre d’affaires d’ACTIA recule de 23,5 % pour s’établir à 202,0 M€. Sur la période, le point bas a été atteint en avril et la reprise progressive amorcée en mai s’est poursuivie en juin.

ACTIA anticipe désormais une baisse de chiffre d’affaires de l’ordre de 20 % sur 2020, exclusivement due à la situation sanitaire et économique. Le Groupe met en œuvre les mesures nécessaires pour protéger ses ressources financières et adapter ses programmes de développement afin de poursuivre sa stratégie de croissance dans les années à venir.

 


IFRS, en M€ 2020 *
2019 Var.
1er trimestre
117,1 134,4 <12,8%>
2ème trimestre
84,9 129,8 <34,6%>
dont Automotive
76,6 117,7 <34,9%>
dont Télécommunications
8,3 12,1 <31,6%>
Total 1er semestre 2020
202,0 264,2 <23,5%>
dont Automotive
185,1 232,3 <20,3%>
dont Télécommunications 16,9 31,9 <46,8%>

 

* Données du 1er semestre 2020 en cours d’audit.


 

Au 2ème trimestre, les ventes des filiales à l’étranger ressortent à 51,1 M€ (<31,0 %>). Le chiffre d’affaires des sociétés françaises s’élève à 33,8 M€ (<39,4 %>) avec l’effet de base défavorable du contrat export Télécommunications. Face à la limitation des flux de transports internationaux bloquant les livraisons et l’arrêt des usines des clients, le recul du chiffre d’affaires est plus marqué sur les clients à l’international, qui représentent 73,2 % des ventes du trimestre (<36,9 %> à 62,3 M€).

Ainsi, sur ce 1er semestre, le chiffre d’affaires des sociétés françaises s’élève à 80,7 M€ (<32,3 %>) et la clientèle internationale (<25,7 %>) représente 74,2 % du chiffre d’affaires consolidé. Aucun contrat n’a été arrêté ou suspendu, seule la baisse d’activité des clients impacte les volumes de ventes. ACTIA poursuit activement ses opérations commerciales dans le cadre d’appels d’offres répondant à ses objectifs de croissance à long terme et convoite des opportunités à court terme afin d’atténuer les effets de la crise. Des succès commerciaux ont été enregistrés, notamment dans l’électrification des véhicules, mais avec une contribution aux ventes que dans deux ans environ.

La division Automotive, à 76,6 M€ génère 90,2 % du chiffre d’affaires trimestriel du Groupe avec une baisse de <34,9 %> directement liée à l’arrêt de la production des constructeurs pendant la crise sanitaire. Les activités OEM(1) (76,7 % du CA Automotive) ont été majoritairement stoppées pendant plusieurs semaines (T2 <37,7 %> - S1 <22,9 %>) affectant en particulier les solutions Télématique et Infotainment. Le segment poids lourds, en retournement de marché depuis fin 2019, a vu cette tendance s’accentuer fortement ; tandis que celui des engins hors route, initialement attendu en forte progression par ACTIA, a mieux résisté. Concernant les activités Aftermarket(2) (12,0 % du CA Automotive - T2 <16,5 %> - S1 <2,9 %>), le faible niveau d’investissement en Équipement de Garage est compensé par la bonne performance dans le Contrôle Technique à l’international.

L’activité MDS(3) (11,3 % du CA Automotive, T2 <29,9 %> - S1 <16,9 %>) a fait face aux mesures de confinement avec l’arrêt de la production dans la plupart des secteurs industriels. ACTIA engage de nouvelles démarches commerciales pour favoriser une meilleure utilisation de ses outils de production.

Sur ce 1er semestre, dans un marché mondial de la production automobile en baisse d’environ <28 %>*, l’activité Automotive d’ACTIA, à 185,1 M€, recule de <20,3 %>, soutenue par la diversification des activités et le positionnement sur des solutions de pointes.

L’activité Télécommunications représente 9,7 % du chiffre d’affaires trimestriel du Groupe, soit 8,3 M€, en baisse de <31,6 %>. Au-delà de l’effet de base (contrat égyptien) attendu en début d’année dans les SatCom (T2 <46,5 %> - S1 <63,3 %>), cette activité, essentiellement à l’export, a été touchée par la fermeture des frontières et la limitation des flux de transports internationaux, bloquant les livraisons. Pour ces clients pluriannuels, les décalages sont gérés sur la durée des contrats. Les mêmes conséquences de la crise se reflètent également dans le domaine de l’Énergie (T2 <9,5 %> - S1 <31,7 %>) mais un rattrapage est envisagé au 2ème semestre. Les solutions de télécommunications pour le Ferroviaire ont mieux résisté (T2 <4,5 %> - S1 +19,4 %) grâce au maintien des opérations de développement en cours. A ce jour, la majorité des opérations des activités Télécommunications ont repris mais leur bon déroulement durant le 2ème semestre restera dépendant de la capacité des marchandises et des personnels à se déplacer.

 

PERSPECTIVES 2020

L’épidémie mondiale de Covid-19 a fortement restreint les opérations du Groupe. Après un mois d’avril quasiment à l’arrêt, les différentes sociétés du Groupe ont repris progressivement leurs activités. A ce jour, l’estimation de la baisse du chiffre d’affaires est ramenée à environ 20 % par rapport à 2019. Il est rappelé que le Groupe anticipait, avant la pandémie, une croissance modérée.

La présence sur site des effectifs et l’activité s’organisent en fonction de l’évolution de la pandémie dans le monde. Si en France environ 75 % des effectifs sont opérationnels sur site, 15 % sont en télétravail et 4 % en chômage partiel (solde : arrêts divers), certains pays comme le Brésil n’ont d’autres choix que de limiter l’accès au site (30 %) et de maintenir le télétravail pour 70 % du personnel. Dans la continuité des demandes de Prêts Garantis par l’État (PGE) effectuées fin avril, le Groupe a reçu l’accord de l’ensemble de ses partenaires bancaires pour un accompagnement initial demandé à hauteur de 45 % de l’enveloppe prévue par la loi. Le Groupe ne rencontre donc pas de problème de trésorerie mais reste vigilant concernant le financement des investissements et de la reprise de la croissance en 2021. La crise sanitaire génèrera une dette supplémentaire et les aides ne pourront pas compenser les pertes engendrées par la baisse d’activité et donc éviter des bris de covenants. Les discussions initiales avec les partenaires financiers d’ACTIA montrent une bonne compréhension de la situation et une volonté d’accompagnement.

Des adaptations de la stratégie commerciale et des mesures d’économie sont mises en place, en particulier dans le domaine de la R&D où la priorité est donnée aux programmes de développement des clients, sans entamer la capacité d’innovation à moyen terme. L’appel à des ressources extérieures au Groupe est réduit au maximum. Le Groupe étudie différents scénarii pour s’adapter aux changements actuels et à venir ; la situation de chaque entité est évaluée au cas par cas, en tenant compte des changements apportés par les clients aux carnets de commandes, de la capacité à générer de nouvelles opportunités commerciales et de l’évolution anticipée des marchés adressés.

Le Groupe, largement diversifié et internationalisé, se mobilise pour faire avancer les contrats signés ou en cours de signature, et les projets de R&D les plus porteurs, afin de préparer la sortie de crise dans les meilleures conditions et bénéficier de son positionnement sur les marchés de la mobilité et des télécommunications dont le potentiel à long-terme reste intact.

 

(1) OEM : Original Equipment Manufacturers.
(2) Aftermarket : Marchés de la 2ème monte, de l’entretien et de la réparation.
(3) Manufacturing Design & Services.
* Source : Groupe Renault, l’évolution du marché mondial toutes marques (MTM) indique la variation annuelle des volumes de ventes de véhicules particuliers et utilitaires dans les principaux pays y compris USA et Canada, fournis selon les pays par les autorités officielles ou organismes statistiques, et consolidés par le Groupe Renault afin de composer ce marché mondial.

 


PROCHAINS RENDEZ-VOUS :

  • Résultats semestriels 2020 : Mardi 22 septembre 2020 (avant bourse).
  • Réunion SFAF : Mercredi 23 septembre 2020 (horaires et modalités à préciser à la rentrée).

CONTACTS :

  • ACTIA - Catherine Mallet - Tél. : 05 61 17 61 98 - CONTACT
  • CALYPTUS - Marie Calleux - Tél. : 01 53 65 68 68 - CONTACT

[... Télécharger la version PDF ...]

Ce site Internet utilise des cookies pour des raisons de fonctionnalité, de commodité et de statistiques. Si vous acceptez l'utilisation de ces cookies, cliquez sur « Oui, j'accepte ».